Guide du joueur

guidej.jpg

Guide du joueur de l’Agonie de Couronne d’Ouest

Comment utiliser ce guide ?

Ce guide vise à aider les joueurs dans la création de personnages natifs du Chéliax. Les informations présentées ici sont connues de tous, en particulier de ceux vivant dans ce royaume. Ce guide est organisé de manière à aider les personnages originaires de Couronne d’Ouest à connaître cette métropole et ses alentours.
Le premier épisode de cette campagne débute à Couronne d’Ouest et les aventuriers doivent être du cru ou s’être arrêtés pour une visite de longue durée dans les environs. Si vous souhaitez créer un personnage d’au-dela les frontières du Chéliax, il vous faudra voir avec le MJ pour établir la raison de sa présence à Couronne d’Ouest.
Il est possible de cliquer sur les noms des Races (ex : Nains) et des Profils (ex : Magicien) pour accéder à la page descriptive correspondante.

sep.png

Aventuriers

Le Chéliax est une terre de tomperie, d’intrigues, de traitrises et de mensonges. Couronne d’Ouest, en particulier, survit à son histoire maudite, peuplée de gens à l’étique douteuse. Mais une flamme brille malgré tout à Couronne d’Ouest et les services d’aventuriers vertueux pourraient bien être nécessaires à cette survie, attirant dans la métropole des héros de tous horizons. Les Couronnais (comme on appel les citoyens de Couronne d’Ouest) mènent souvent des vies difficiles dont ils tirent une grande fierté.
La section suivante présente les races les plus communes dans les rues de Couronne d’Ouest.

Races

Le Chéliax est principalement un pays humain, mais des humanoïdes de tout type vivent à Couronne d’Ouest et dans les cités voisines. Contrairement au reste de Golarion, le Chéliax compte également une population notable et inhabituelle de tieflings. Consultez votre MJ pour le cas où vous seriez intéressé par un tel rôle.
Demi-orques. Les demi-orques sont souvent féroces et sauvages, parfois nobles et résolus, et peuvent faire preuve des meilleures qualités comme des pires défauts des deux races qui leur ont donné naissance. Beaucoup de demi-orques luttent pour maîtriser leurs élans bestiaux et incarner les valeurs les plus nobles de l’humanité. Malheureusement, de nombreuses personnes considèrent les demi-orques comme des abominations désespérément dépourvues de tout sens civil ou comme des monstres qui ne méritent ni pitié ni pourparlers.
Elfes. Grands, nobles et souvent hautains, les elfes à la longue espérance de vie sont les maîtres subtils de la nature. Ils excellent dans les arts magiques et utilisent souvent leur lien inné avec la nature pour inventer de nouveaux sorts et fabriquer de merveilleux objets qui, comme leurs créateurs, semblent presque hors d’atteinte des ravages du temps. Les elfes forment une race secrète et souvent introvertie, qui donne parfois l’impression d’être imperméable aux suppliques d’autrui.
Gnomes. Ces petites gens exilés originaires de l’étrange monde des fées sont réputés pour être frivoles et excentriques. De nombreux gnomes sont des artisans et des rétameurs capricieux qui fabriquent des objets bizarres alimentés par la puissance de la magie, de l’alchimie ou par leur singulière imagination. Ils ont toujours soif de nouvelles expériences, ce qui leur attire souvent des ennuis.
Halfelins. Les membres de cette race de petite taille tirent leur force de leur famille, de leur communauté et de leur chance, qui semble absolument inépuisable. Leur insatiable curiosité entre souvent en conflit avec leur bon sens, mais ce sont d’éternels optimistes et des opportunistes rusés qui disposent d’un talent incroyable pour se sortir des pires situations.
Humains. Ambitieux, parfois héroïques, mais toujours confiants, les humains sont capables de travailler ensemble pour atteindre des objectifs communs, ce qui fait d’eux une puissance à ne pas négliger. Ils ont une espérance de vie réduite par rapport aux autres races, mais leur énergie sans limites et leurs passions leur permettent d’accomplir beaucoup de choses malgré leur brève existence.
Nains. On pense souvent que ces défenseurs des forteresses montagneuses petits et râblés sont sévères et dépourvus de tout sens de l’humour. Ils sont connus pour extraire les trésors du sol et fabriquer de merveilleux objets métalliques, parfois incrustés de gemmes, et pour avoir une affinité particulière avec les richesses cachées dans les entrailles de la terre. Les nains ont aussi tendance à s’isoler et à se replier sur leurs traditions, au point de sombrer parfois dans la xénophobie.
Tieffelins. Race variée et souvent méprisée par la société humanoïde, les tieffelins sont des mortels corrompus du sang des fiélons. Les autres races leur font rarement confiance, et ce manque d’empathie pousse souvent les tieffelins à embrasser la voie du Mal, de la dépravation et de la rage qui bouillonne dans leur sang corrompu. Certains considèrent la lutte pour étouffer leurs sombres désirs comme une motivation pour emprunter la voie des grands héros.

Profils

Le dK System propose une création de personnage très libre, mais il peut être utile de s’inspirer des classes habituelles de Donjons & Dragons énième du nom. Ces classes sont présentées sous forme de profils. Il ne s’agit que d’un guide visant à aider les joueurs à définir rapidement et facilement un personnage cohérent et efficace. Les conseils donnés ici n’ont rien d’obligatoire, et rien ne vous oblige à suivre un de ces profils.
Parmi les profils présentés, on trouve les archétypes Donjonesques classiques :
- le barbare, un combattant brutal qui provient des frontières de la civilisation,
- le barde, qui utilise ses capacités ainsi que ses sorts pour donner du courage à ses alliés, troubler ses ennemis et se construire une réputation,
- le druide, à la fois lanceur de sorts vénérant la nature, ami des animaux et métamorphe doué,
- l’ensorceleur, un lanceur de sorts venu au monde avec un don inné pour la magie, qui possède d’étranges et mystérieux pouvoirs,
- le guerrier, un maître en matière d’armes et d’armures de toutes sortes à la fois courageux et vaillant,
- le magicien qui, à force d’étudier sans cesse, parvient à maîtriser la magie et acquiert d’incroyables pouvoirs,
- le moine, qui étudie les arts martiaux et s’entraîne à faire de son corps sa meilleure arme et sa meilleure défense,
- le paladin, un chevalier à l’armure étincelante, un individu dévoué à la loi et au bien,
- le prêtre qui, fidèle et dévoué à son dieu, peut soigner les blessures, ramener les morts à la vie et attirer sur ses ennemis les foudres divines,
- le rôdeur, à la fois pisteur et chasseur, une créature des étendues sauvages qui excelle lorsqu’il s’agit de débusquer ses ennemis jurés, et enfin
- le roublard, à la fois voleur et éclaireur, un opportuniste capable de porter des coups terribles contre les ennemis qu’il parvient à surprendre.
On trouve aussi les profils ‘avancés’ un peu plus exotiques :
- l’alchimiste, un maître de l’alchimie qui utilise des extraits pour augmenter ses pouvoirs, des mutagènes pour améliorer ses capacités physiques et des bombes pour détruire ses ennemis.
- le chevalier, un courageux guerrier monté sur son puissant destrier qui utilise sa ruse, son charme et la force de ses armes pour se rallier des compagnons et atteindre ses objectifs.
- l’inquisiteur, fléau des infidèles et chasseur d’horreurs qui traque tous les ennemis de la foi avec une sombre conviction et tout un arsenal de bénédictions divines.
- la sorcière, qui rôde à la frontière des lieux civilisés. Le puissant lien qu’elle possède avec sa divinité protectrice lui permet de bénéficier d’étranges pouvoirs mystiques par l’intermédiaire d’un familier bien spécial.

Guide du joueur

L'Agonie de Couronne d'Ouest Ethadan